Qui suis-je ?

JEAN-CHRISTIAN LEROY

Je suis né en 1962 à Marseille, dans cette ville de couleurs et de contrastes. Jeune adulte, avant d’entreprendre des études informatiques, je rêvais de peinture mais sans être doué pour cette discipline. Alors, la photographie m’a permis d’étancher ma soif d’art et j’ai monté mon premier labo photos dans un placard de ma chambre.A l’époque, le noir et blanc était mon credo.

Puis, la réalité a pris le pas sur mes rêves d’artiste, et je suis parti poursuivre mes études à Grenoble pour enfin travailler à Paris. Et je n’ai plus retrouvé ni le temps ni l’espace pour remonter un labo. L’argentique exigeait trop.

A Paris, je découvre le théâtre. Et finalement, je démissionne de ma profession d’informaticien pour devenir comédien. Je crée une troupe avec mes amis théâtreux, je me mets à la mise en scène et j’anime des ateliers. Je retrouve ce plaisir, ce besoin de parler, de partager ma vision du monde qui m’entoure, et parfois m’oppresse. Mais la photographie ne resurgit pas encore ; elle reste utilitaire. C’est au cours d’un voyage à New-York que le choc s’est produit, là, immergé, noyé dans les images de Scorcese, de Woody Allen. Il me fallait retrouver cet impérieux plaisir de montrer ce que je voyais, comment je le voyais.

Depuis, je me suis rendu compte combien il était vital pour moi d’exorciser cette peur du réel en l’explorant au travers de l’imaginaire et de partager cette vision pour n’être pas seul.

Qu’allez-vous trouver dans ce site ?

Pourquoi ?

Ma Démarche

Aujourd’hui, le numérique offre d’immenses possibilités pour tout un chacun. On peut tous s’improviser photographe ; c’est à la fois jubilatoire et déroutant. En effet, le plaisir est immédiatement là, mais qu’en est-il de la qualité, au sens artistique du mot (si tant est que l’on puisse parler de qualité dans l’art, mais c’est un autre sujet) ? Mais, l’appareil photo numérique est un nouvel outil, et il faut apprendre à composer avec ses qualités, ses défauts et ses contradictions. Alors, j’apprends, je lis, je photographie, je développe, je retouche, j’expérimente…  et comme une photo n’a d’intérêt que si elle est vue, de la même manière que tout art, je me suis lancé dans cette expérience de création d’un site internet me permettant de satisfaire mes penchants geek et artistique.

Tout ceci est trop récent, à mon sens, pour me permettre de dégager un style personnel, mais j’ai envie d’ores et déjà d’entendre ce que suscite mes photos. Comme je ne sais pas encore parfaitement les trier, je vous en livre certainement plus qu’il ne faudrait, mais c’est mon côté boulimique qui domine pour l’instant.

Alors, pour ceux qui auront lu jusqu’à la fin, n’hésitez pas à commenter, à critiquer, à me faire part de vos impressions et sentiments.

Fermer le menu